Attention aux fraises espagnoles

Fraises espagnoles = scandale écologique
vendredi 27 mars 2009
par  Brigitte et Christiane
popularité : 6%

Une équipe du WWF‐France s’est intéressé à la fraise hors saison, aberration écologique.

Cette agriculture couvre près de six mille hectares, dont une bonne centaine empiète déjà en toute illégalité (tolérée) sur le parc national. Officiellement : 60% de ces cultures seulement sont autorisées ; les autres sont des extensions « sauvages » .

Les fraisiers destinés à cette production sont des plants produits in vitro, placés en plein été dans des réfrigérateurs qui simulent l’hiver, pour avancer leur production.

À l’automne, la terre sableuse est nettoyée et stérilisée, et la microfaune détruite avec du bromure de méthyl et de la chloropicrine. Le bromure de méthyl est un poison interdit par le protocole de Montréal sur les gaz attaquant la couche d’ozone, signé en 1987 (dernier délai en 2005) ; le second, composé de chlore et d’ammoniaque, est aussi un poison dangereux : il bloque les alvéoles pulmonaires. Cyniquement les producteurs utilisent une maind’oeuvre marocaine, des saisonniers ou des sans‐papiers ... Un écologiste de la région raconte l’explosion de maladies pulmonaires etd’affections de la peau.

Les plants poussent sur un plastique noir et reçoivent une irrigation qui transporte des engrais, des pesticides et des fongicides.

Les cultures sont alimentées en eau par des forages dont la moitié ont été installés de façon illégale. Ce qui transforme en savane sèche une partie de cette région d’Andalousie, entraîne l’exode des oiseaux migrateurs et la disparition des derniers lynx

La saison est terminée au début du mois de juin. Les cinq mille tonnes de plastique sont soit emportées par le vent, soit enfouies n’importe où, soit brûlées sur place... Et les ouvriers agricoles sont priés de retourner chez eux ou de s’exiler ailleurs en Espagne. Remarquez : ils ont le droit de se faire soigner à leurs frais au cas ou les produits
nocifs qu’ils ont respiré ...

Quand la région sera ravagée et la production trop onéreuse, elle sera transférée au Maroc, où les industriels espagnols de la fraise commencent à s’installer. Avant de venir de Chine, d’où sont déjà importées des
pommes encore plus traitées que les pommes françaises...

Résumé de l’article de Claude‐Marie Vadrot
Politis jeudi 12 avril 2007


Agenda

<<

2019

 

<<

Mars

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
25262728123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Prospective de l’ADEME sur le mix électrique

vendredi 21 décembre 2018

Des prospectives peu réjouissantes...

La sobriété pas sérieusement envisagée...

https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/evolution-mix-electrique-horizon-2020-2060-010655.pdf