Testez vos connaissances sur l’art du compostage

samedi 24 avril 2010
par  Philippe
popularité : 1%

QCM COMPOSTAGE : Que peut-on mettre dans un compost ?

1- Les tontes du gazon

Oui/
Non

2- Le marc de café et les filtres en papier

Oui/
Non

3- Le charbon de barbecue

Oui/
Non

4- Le papier essuie-tout

Oui/
Non

5- Le contenu des sacs d’aspirateurs

Oui/
Non

6- Toutes les mauvaises herbes

Oui/
Non

7- Les cheveux

Oui/
Non

8- Les déchets végétaux chimiquement traités

Oui/
Non

9- Les fleurs et plantes fanées

Oui/
Non

10- Les coquilles d’oeufs

Oui/
Non

11- Le papier journal

Oui/
Non

12- Les "mauvaises herbes" montées à graines

Oui/
Non

13- Les épluchures de légumes

Oui/
Non

14- Le poisson sans les arêtes

Oui/
Non

15- Les écorces d’agrumes

Oui/
Non

16- Les produits laitiers

Oui/
Non

17- Les orties entières avant la floraison

Oui/
Non

18- Les litières et excréments d’animaux domestiques (chien, chat)

Oui/
Non

19- Les croûtes de fromage

Oui/
Non

20- La viande

Oui/
Non

SOURCES : ADEME et Jardiniers de France

Le compostage en ville, ça se fait...

Le compostage est une pratique à la fois simple et compliquée, individuelle et collective, domestique et industrielle, et, surtout, urbaine et pas uniquement rurale.

La ville est une échelle de territoire très favorable où nous pouvons, si nous le décidons, transformer les coûts de la gestion des déchets en profit économique et environnemental. Parler du coût du traitement des déchets est restrictif, parlons plutôt des coûts de la gestion des déchets : pour les individus, pour la collectivité, pour la santé, pour l’environnement, pour la biodiversité...

Ce retour aux méthodes traditionnelles, loin d’être une régression, est la véritable modernité.

Les déchets fermentescibles issus des cuisines sont estimés à 25% des déchets collectés par le service public. D’un point de vue réglementaire, la Directive européenne exige que ces déchets soient détournés des installations de stockage pour limiter les émissions de biogaz ; par ailleurs, les objectifs de prévention et de valorisation matière globaux seront difficilement atteignables sans prendre en compte la réduction des déchets fermentescibles et les modes de valorisation organique. Le retour de cette matière organique dans les sols présente par ailleurs de grands intérêts pour limiter leur appauvrissement.

Les possibilités techniques et organisationnelles de la gestion des déchets organiques sont nombreuses, cependant toute ne s’applique pas forcément aux milieux urbains. Le manque de place limite à la fois les possibilités de compostage à domicile et les options de séparation à la source, comme le montre les difficultés liées à la collecte sélective des emballages en zones urbaines denses. Toutefois, de grandes agglomérations se lancent dans des projets : Barcelone a développé une collecte sélective sur l’ensemble de son territoire, la communauté urbaine de Lille collecte les déchets de restaurant produits par des centres de restauration collective pour produire du biocarburant, le Syctom de l’Agglomération Parisienne a lancé 3 projets d’usines de méthanisation…

La valorisation organique pose également la question des débouchés ; la norme NFU 44 051 est la nouvelle référence qui sépare le produit du déchet, cependant sera-t-elle à long terme suffisante pour que le compost soit accepté comme un amendement organique de qualité ?

Des agriculteurs locaux installent des unités de méthanisation : à côté de Wallers par exemple. 4000 fermes le font en Allemagne et cela raccourcit les circuits, les transports...

.


Le test et la fiche-technique ont été élaborés par P.Parietas, notre Trésorier ;

En pj : la fiche technique


Documents joints

PDF - 59 ko

Agenda

<<

2019

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Prospective de l’ADEME sur le mix électrique

vendredi 21 décembre 2018

Des prospectives peu réjouissantes...

La sobriété pas sérieusement envisagée...

https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/evolution-mix-electrique-horizon-2020-2060-010655.pdf