Eolien : des solutions déjà appliquées avec succès en Europe.

lundi 16 novembre 2009
par  Brigitte et Christiane
popularité : 4%

En Espagne, automne 2009, l’électricité éolienne a dépassé 50% de la production, selon El Pais, en novembre 2009. Le Danemark sert aussi d’exemple (article 103 sur ce site). Norvège, Irlande et Grande Bretagne prévoit à grande échelle. Des projets d’éoliennes offshore en France...

.

L’Espagne et le Danemark, la Norvège, l’Irlande et la Grande Bretagne, champions de l’énergie éolienne

L’Espagne a enregistré un record de production d’électricité par éoliennes en raison des forts vents, et pour la première fois les moulins ont fourni plus de 50% de l’électricité produite en Espagne, selon le journal El Pais.

Le Danemark investit à grande échelle dans l’éolien : pas seulement les collectivités, mais aussi les particuliers (voir article 103 sur Friedrichhaven)

De son côté la Norvège a annoncé son intention de devenir le premier pays complètement neutre en carbone d’ici 2030. Elle avait jusqu’ici négligé le vent, mais a dévoilé un programme à grande échelle : installer en mer 5 à 8 GW (soit par exemple 1.500 éoliennes de 5 MW). Au total, en y ajoutant plusieurs milliers d’éoliennes à terre, la Norvège pourrait produire 40 TWh d’énergie éolienne par an.Avec 40 TWh d’électricité éolienne, la Norvège économiserait 20 millions de tonnes d’émissions de CO2 par an, soit plus du tiers de ses émissions 2007, qui étaient de 55 millions de tonnes.
Et quand le vent fait défaut, selon le gouvernement, les éoliennes peuvent être relayées par des centrales hydro-électriques, autre richesse de la Norvège qui en tire déjà la plupart de son électricité

En France, outre les parcs éoliens existants du Languedoc Roussillon, de la Beauce, ou d’ailleurs, des projets éoliens off shore,voient le jour. Incontournables pour un pays doté d’un tel capital littoral.Chantal Jouanno, la secrétaire d’État à l’écologie, a présenté à Honfleur les grandes lignesd’un projet régional sur l’énergie maritime.« On a dans la région un potentiel de 1 000 mégawatts. À titre de comparaison, on estime que le territoire national a une capacité de 6 000 mégawatts ». Une étude sera menée « pour déterminer les zones d’implantation, évoquer les problèmes de visibilité depuis la côte, et les questions des pêcheurs ». pour acheminer l’énergie de la mer jusqu’à la terre. Et évoquer un coût d’installation.
"Capacité" ne signifie pas encore "projet"... encore moins "programme"...

La Grande-Bretagne a un très ambitieux programme de production de 30 à 40 GW d’énergie renouvelable, essentiellement éolienne, qui doit lui coûter 100 milliards de livres sterling (200 milliards de dollars) et créer 160.000 emplois.Cela réduirait ses émissions de CO2 de 20 millions de tonnes par an et ses importations de gaz de 16%.Pour cela, 3.000 nouvelles éoliennes en mer, et en outre implanter 4.000 nouvelles éoliennes à terre.Pour que les énergies renouvelables 30% de son électricité, 14% de son chauffage et 10% de ses carburants.

L’Irlande prévoit dans quelques années d’installer 2 GW d’éolien off-shore qui fourniront 40% de son électricité.


Agenda

<<

2018

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves