Trois membres du CA de LVE ont assisté à deux coulées de LME pendant les mesures de bruits de l’aciérie

jeudi 17 décembre 2009
par  L.V.E.
popularité : 4%

Suite au S3PI du 17 septembre 2008 et aux négociations entre les associations LVE , CLCV et la DRIRE devenue la DREAL, une première campagne de mesures de bruit de LME a enfin eu lieu le 10 décembre 2009. Même si le bruit du four avait été amoindri par l’isolation préconisée par EuroDB, de nombreux riverains étaient encore gênés, depuis quelques semaines avec la recrudescence des activités sidérurgiques et les vents dominants.

Des conditions météo favorables... à qui ?

Ce jeudi-là, 10 décembre 2009, on n’entendait pas LME au Vignoble ni le jour, ni la nuit. Un vrai petit paradis. Mohamed, Christine et Brigitte sont restés plus d’une heure dehors à attendre les "preneurs de son", le Directeur de l’APAVE et M.Chabane, Inspecteur de la DREAL. Nous sommes passés ainsi du jeudi soir au vendredi dans la nuit fraîche, sans vent, en regardant du Vignoble les néons bleus de LME et les vapeurs claires sortant du laminoir.

Un accueil souriant et attentif

Emmenés par M.Chabane, les observateurs ont été accueillis par M. Adriano Zambon, Directeur de LME. Casques sur la tête et bouchons dans les oreilles, les délégués de LVE ont rejoint la passerelle devant le four et ne l’ont pas quitté des yeux de 0h45 à 2h05. Arrivés au deuxième chargement et donc à la dernière fusion d’un cycle, ils ont d’abord été étonnés du bruit supportable in situ... La première coulée remplissait tellement peu le "chaudron’ qu’on ne voyait pas le métal en fusion de l’angle d’observation pourtant surplombant.

C’était prévu que les membres de l’Association ne restent que dix minutes...Le Directeur a répondu volontiers aux questions sur les effectifs de LME, sur le fonctionnement : le changement de l’électrode rougeoyante, parce que l’une d’elles est "en fin de course" par exemple.

Puis la demande d’assister à un autre cycle cette fois complet a été satisfaite.
Cela a été beaucoup plus spectaculaire après. Sons et lumières rappelant le film Les Rendez-vous du Diable d’Haroun Tazieff. Et après la fusion des deux chargements, une vraie coulée avec ses crachats à 1600 degrés. Un "chaudron" bien rempli. Un bruit nettement plus intense, légèrement vibratoire durant la fusion du premier chargement.

Le chargement des ferrailles dans les bennes doit suivre le rythme de la production avec son tintamarre de cymbales géantes

Conclusion des observateurs :

un dialogue courtois avec le Directeur de LME et le Directeur de l’aciérie ;

la concrétisation des négociations avec la DREAL et de vifs remerciements à M. Jean-Marie Chabane pour la qualité de son écoute.

Les résultats sont attendus.
Ils seront corroborés ou non par la suite par d’autres mesures.

Ces mesures apportent surtout la preuve que LME peut produire sans générer de nuisances sonores...


Agenda

<<

2019

 

<<

Février

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Forum pour une finance éthique et solidaire

mardi 18 décembre 2018

Arenberg Forum - Davos à l’envers samedi 23 et dimanche 24 mars 2019 à l’espace "Creative Mine"

Plateforme de camping entre particuliers

samedi 14 juin 2014

teforme_de_camping_entre_particuliers_1994.html

Osons la Bio

vendredi 11 novembre 2011

Un lien pour une pétition pour peser sur les candidats aux présidentielles afin d’encourager la culture bio en France
alors que nous importons ...

http://action.bioconsomacteurs.org/