L’huile de palme, un cauchemar pour l’écologie

mardi 4 mai 2010
par  Brigitte et Christiane
popularité : 4%


Médecins et diététiciens ont dénoncé depuis longtemps cette huile très présente dans les produits agro-alimentaires. Riche en acide gras saturés, elle contribue à l’élévation du "mauvais cholestérol". Et malheureusement, il y a aussi les projets actuels de développer les biocarburants à partir de cette même huile. Or, la production de celle-ci commet des dégâts : émissions monstrueuses de GES, destruction d’espèces végétales, animales et des cultures vivrières de villages entiers.
En Europe, premier consommateur au monde, l’huile de palme est particulièrement utilisée dans l’alimentation, et dans la cosmétique.

UNE MONOCULTURE DEVASTATRICE EN INDONESIE

Au niveau des GES. En 2006 déjà, quand des scientifiques ont examiné les plantations de palmiers en Indonésie et en Malaisie, ils ont constaté le déboisement par écobuage (par le feu) de grandes étendues de forêt équatoriale en Asie du sud-est. Cela pour satisfaire la demande en huile de palme... Des quantités importantes d’émissions de dioxyde de carbone ont été (sont) rejetées dans l’atmosphère. 72% de la forêt était déjà partie en fumée en 2008 en Indonésie.

Greenpeace a lancé une campagne contre Nestlé et son Kit Kat, pour pousser le groupe suisse à rompre ses contrats avec Sinar Mas, qui détruit les forêts indonésiennes pour implanter des palmiers à huile (photo ). Nestlé a rompu son contrat avec Sinar, mais continue d’acheter de l’huile de palme de manière indirecte via Cargill.

L’INDONÉSIE EST AINSI DEVENUE EN PEU DE TEMPS, LE TROISIÈME PLUS IMPORTANT PRODUCTEUR D’ÉMISSIONS DE CARBONE APRÈS LES ÉTATS-UNIS ET LA CHINE.

Depuis quelques années, les forêts primaires tropicales sont remplacées par des palmeraies. Au rythme effrayant de plusieurs hectares par minute.
De nombreuses espèces animales et végétales, des espèces uniques et irremplaçables, disparaissent. Symboles de ce drame, les grands singes, les orang-outans, les gibbons, qui voient leurs territoires disparaitre.

L’exploitation très rentable des palmiers à huile attire les agro-investisseurs qui, par spoliation des terres des paysans locaux, s’approprient les territoires et remplacent la forêt primaire nourricière par des monocultures de palmiers à huile. En effet, les habitants n’ont souvent pas de titres de propriété ; ils ont toujours vécu là, et se font chasser de leur lieu de vie, sans que leur état ne les défende d’aucune façon. Les terres sont confisquées sans compensation.

Greenpeace avait lancé une campagne contre Nestlé et son Kit Kat, pour pousser le groupe suisse à rompre ses contrats avec Sinar Mas. Nestlé a rompu son contrat direct avec Sinar Mas le mois dernier mais continue d’acheter de l’huile de palme de manière indirecte via lCargill...

LES AUTRES PAYS SONT NOMBREUX

Honduras, Colombie, Malaisie, Nigéria, Indonésie, Cameroun, République Démocratique du Congo.

Le Cameroun a lancé, depuis 2001, un projet de palmiers à huile avec l’aide active de la France, du FMI et de la Banque mondiale. 1 % de forêt est perdu chaque année.
Le groupe Bolloré étend ses palmeraies pour l’agroalimentaire, mais aussi avec un projet de biocarburant.

En République Démocratique du Congo –pays qui contient 63 % des forêts d’Afrique Centrale-, le ministre d’Etat de l’Agriculture, Pêche et Elevage a signé, au nom de la RDC, un protocole d’accord avec la société chinoise de télécommunication ZTE International qui vise un projet de production et d’exploitation de l’huile de palme. 30 % des forêts de ce pays –soit 15 millions d’hectares- sont légalement sous contrat avec des compagnies forestières.
http://forets.greenpeace.fr/nestle-cargill-la-pression-monte-sur-sinar-mas-le-geant-de-l-huile-de-palme-et-de-la-deforestation
Les pays européens sont économiquement impliqués dans les différentes formes de spoliations et les exploitations dévastatrices des forêts tropicales.

Sources :

- http://www.kalaweit.org

- http://terresacree.org/palme.html

- http://forets.greenpeace.fr/nestle-cargill-la-pression-monte-sur-sinar-mas-le-geant-de-l-huile-de-palme-et-de-la-deforestation http://www.sciencepresse.qc.ca/node/15992


L’huile de palme commence à être bannie des produits alimentaires... Casino les supprime dans 200 produits d’ici fin 2010. Le label "sans huile de palme" arrive chez Leader Price, Monoprix.

BANNISSONS L’HUILE DE PALME DE NOS ACHATS


Agenda

<<

2018

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Conférence-Débat sur la Santé environnementale, Solution majeure à la crise sanitaire du Bassin Mininer

jeudi 1er février

23 février 18h30 HORNAING salle des Fêtes Ferrari

Organisée par l’Association APRES et les RES

Nouvelle brève N° 302

dimanche 26 novembre 2017