Les AMAP : une solution alternative à la malbouffe

mardi 20 avril 2010
popularité : 5%

Les AMAP - Associations pour le maintien d’une agriculture paysanne - sont destinées à favoriser l’agriculture paysanne et biologique qui a du mal à subsister face à l’agro-industrie.

Le principe est de créer un lien direct entre paysans et consommateurs, qui s’engagent à acheter la production de celui-ci à un prix équitable et en payant par avance.

Le potentiel de développement des AMAP en NPDC est très important : en PACA, au nombre d’habitants comparable à notre région, 8000 familles se nourrissent de produits agricoles très diversifiés auprès de 146 AMAP. En NPDC, seullement 18 AMAP et 500 familles adhérentes...

Pour développer les AMAP, l’idée de créer une association régionale des AMAP a été faite par l’association AVENIR qui anime depuis 2007 le réseau régional des AMAP. AVENIR ne souhaite pas conserver cette activité car sa vocation est l’accompagnement à l’installation agricole.

La recette du succès en Amapie ?

Si les motivations pour créer une AMAP sont bien posées, avec comme objectifs principaux, bien intégrés, de participer à la sauvegarde et au développement d’une agriculture locale et de qualité en assurant le mieux possible un revenu décent à un producteur ; la durabilité de l’AMAP est déjà en partie assurée.

Durant la vie de l’AMAP - Motiver un maximum d’amapiens. Ensuite, pour que l’AMAP fonctionne, il est nécessaire de :

Sensibiliser et bien informer les nouveaux entrants

Motiver : cela vient aussi en pratiquant, en découvrant, en apprenant ; chacun son rythme...

Entretenir la convivialité et la cohésion avec le(s) producteur(s) et entre amapiens. Créer du lien. C’est une nouvelle manière d’échanger et de partager, non individualiste : cela s’apprend. Rencontres, entraide et « pots de l’amitié » sont importants !

Répartir les responsabilités au maximum . Les amapiens n’auront cependant jamais tous les mêmes possibilités/envies d’investissement dans
l’AMAP ; chacun devra participer néanmoins au minimum à la mise en place de quelques distributions

Discuter et réfléchir ensemble régulièrement : statuts, actions...

Mettre en place une caisse de solidarité pour le(s) producteur(s) (coups durs, grêle ou autres) ; mais aussi pour les consommateurs en difficulté.

Où en sont les petites dernières ?

- AMAP du Val de Lys – Halluin : rencontre entre le producteur et un conseiller du Groupement des Agriculteurs Bio du Nord Pas-de-Calais le 17
mai pour discuter des techniques de désherbage mécanique en prévision d’une possible conversion pour achalander l’AMAP.

- AMAP de Lille : 3 jeunes femmes organisent une réunion d’information sur les AMAP le 27 avril en centre ville de Lille afin de fédérer un groupe
de personnes prêtes à s’investir pour soutenir Lucie Rouzé, fille d’agriculteur, qui souhaite s’installer en maraîchage biologique à Wambrechies.

- AMAP de Templeuve : l’AMAP vient d’être baptisée. Elle s’appellera AMAP Terra Tous.

Rémi Top contact@amap5962.org - 06 34 28 73 25 – www.amap5962.org


Agenda

<<

2019

 

<<

Mai

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
293012345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Prospective de l’ADEME sur le mix électrique

vendredi 21 décembre 2018

Des prospectives peu réjouissantes...

La sobriété pas sérieusement envisagée...

https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/evolution-mix-electrique-horizon-2020-2060-010655.pdf