La Porte du Hainaut et la méthanisation : des petites unités souhaitables pour mailler le territoire

samedi 5 août 2017
par  Brigitte
popularité : 5%

L’Etat encourage les nouveaux projets d’unités de méthanisation en milieu agricole par des subventions ( 1500 en 3 ans). Pourquoi ? « Parce que la méthanisation ne fait que des gagnants , des gagnants et encore des gagnants » explique Jean-Claude Legrand du CDPH. « Les premiers gagnants sont les investisseurs qui rentrent en 9 ans dans leurs frais. Gagnante aussi la collectivité dans sa gestion des déchets. Tous gagnants : circuits courts entraînent économie d’énergie et moins de pollution… »

Comment fonctionne une unité de méthanisation ? Quels sont ses bienfaits ?

Les déchets y entrent. Un digesteur facilite la fermentation. En sort le digestat : la fraction solide sert d’amendement , substitut du fumier bien moins malodorant (azote organique phosphore, carbone résiduel sous forme de fibres) ; la fraction liquide est un fertilisant, substitut des engrais chimiques ( azote ammoniacal, potassium, oligo-éléments)

Une unité de méthanisation limite des stockages prolongés d’effluents d’élevage en amont ; peuvent rentrer dans une unité de méthanisation les déchets de l’exploitation elle-même et d’autres exploitations associées, les déchets de collectivités ( déchets verts, fermentiscibles), les boues de traitement des eaux de stations d’épuration.

Productivité en biogaz en m3 par tonne des produits entrants
Graisse : 600 ; mélasse : 470 ; graisses de résidus de stations d’épuration : 400 ; déchets de cuisine : 220 ; maïs : 150 ; herbes  : 100 ; fumier : 60

Le type et la quantité de déchets introduits va déterminer le type d’ ICPE  : les déchets végétaux rentent dans les ICPE à simple déclaration ; dès qu’il y a des déchets d’origine animale on est dans les ICPE à autorisation. Le tonnage traité joue aussi : moins de 30 tonnes par jour, simple déclaration ; de 30 à 50 : enregistrement : plus de 50 tonnes par jour ICPE à autorisation avec Enquête Publique.

Il existe plusieurs technologies pour les unités de méthanisation avec plusieurs critères :
-  Critères de concentration : liquide (moins de 15% de matière sèche) ; sèche comme à Wannehain, dans le Pévèle.
-  Critères de température : mésophile (33° à peu près la température de digestion d’un être vivant) ; thermophile (56°)
-  Critères de circulation du substrat infiniment mélangé ou discontinu

Quels sont les intérêts de la méthanisation en petites unités pour les collectivités ?
Outre la limitation du stockage d’effluents malodorants (une unité de méthanisation sent bien moins mauvais qu’un tas de fumier ou de lisier), il y a production de substituts naturels pour enrichir les sols cultivés.

Un m3 de biogaz (CH4) équivaut à 1,13 l d’essence, 1 l de mazout, 9,7 kw/h d’électricité, 1,7 l d’alcool à brûler, 0,94 m3 de gaz naturel.
Ce biogaz, après un traitement léger, peut produire de l’électricité, de la cogénération, de la chaleur ; après épuration, comme à Wannehain, un gaz réinjecté dans le réseau GrDF.
Des véhicules lourds comme les bus l’utilise depuis 20 ans à Lille et des camions, tracteurs de bennes, sont à l’étude.

La chaleur produite peut être utilisée dans l’exploitation elle-même (habitation serres), pour le séchage du fourrage, du bois, ou des graines ; pour la production de spiruline (sorte d’algues fortement protéinée utilisée dans l’alimentation animale et des compléments alimentaires) comme dans l’unité engagée à Bruille-Saint-Amand ; pour la réfrigération. Dans un périmètre de 600 mètres cela peut chauffer aussi des équipements collectifs ( piscine…) ou industriels.

Rien que des avantages ! Reste à soutenir les agriculteurs qui s’engagent dans cette voie ! L’Etat aide 1 500 projets :

1500 méthaniseurs subventionnés

Les déchets du Valenciennois "méthanisables"
Cantines écoles, collèges, lycées : 13 000 t ; Hôpitaux, cliniques : 600 tonnes dont 5t/semaine pour le CH de Valenciennes ; 10 000 t des grandes surfaces commerciales ( partant en Belgique pour la valorisation !!!! ) ; et 12 000 tonnes de fermentiscibles dans les poubelles des particuliers.

Pour en savoir plus :

- http://www.chambres-agriculture.fr/fileadmin/user_upload/thematiques/Agir_sur_les_territoires/Periurbain/Fiche_NPdC_Biogaz_nov13.pdf

- http://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/78866_7201methanisation_a_la_ferme.pdf

- http://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/expertsie_dechets_-_fiche_technique_methanisation.pdf
- http://www.chambres-agriculture.fr/fileadmin/user_upload/thematiques/Agir_sur_les_territoires/Periurbain/Fiche_NPdC_Biogaz_nov13.pdf la méthanisation sèche continue à Wannehain

Première publication décembre 2015


Agenda

<<

2018

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Conférence-Débat sur la Santé environnementale, Solution majeure à la crise sanitaire du Bassin Mininer

jeudi 1er février

23 février 18h30 HORNAING salle des Fêtes Ferrari

Organisée par l’Association APRES et les RES

Nouvelle brève N° 302

dimanche 26 novembre 2017