Paris, « 1er pays au monde » pour le cancer du sein. Martinique et Guadeloupe, « 1ers pays au monde » pour le cancer de la prostate

jeudi 28 février 2019
popularité : 7%

Paris, « 1er pays au monde » pour le cancer du sein. Martinique et Guadeloupe, « 1ers pays au monde » pour le cancer de la prostate (4 fois plus qu’en Corse)….
Il faut évidemment bien chercher pour trouver l’information dans les volumineux rapports publiés par Santé Publique France le 23 janvier dernier sur le cancer dans les régions [1].

Il faut aussi pour pouvoir faire cette comparaison, car le rapport n’en parle pas, avoir en tête le taux du 1er pays pour le cancer du sein, la Belgique, et le taux du 1er pays pour le cancer de la prostate, la Norvège.

Cancer du sein et cancer de la prostate sont de loin les premiers cancers non seulement en France mais dans le monde. La génétique n’explique que 5 à 10 % des cas. Les disparités entre pays, ainsi qu’un nombre considérable de publications scientifiques montrent que ce sont des maladies environnementales, dans lesquelles l’exposition aux Perturbateurs Endocriniens joue un rôle majeur
.
Le communiqué de presse de SPF préfère mettre l’accent sur tabac et alcool comme causes majeures des cancers. A un moment où le cancer est devenu la première cause de mortalité en France et touche 400 000 personnes chaque année, soit, sur une vie, 1 Français sur 2, cette minoration des causes environnementales n’est pas acceptable.

Ce rapport survient au moment même où la deuxième phase de la Stratégie Nationale Perturbateurs Endocriniens est rendue publique. Le RES a rendu une analyse positive des 50 actions, mais en demandant que les moyens financiers conséquents soient mis en face, de l’ordre du plan Cancer soit 1,5 milliard d’euros.

Le succès que rencontre la charte des Villes et Territoires Sans Perturbateurs Endocriniens, lancée par le RES en octobre 2017, montre que les collectivités locales sont prêtes à répondre à l’attente de la société civile. Près de 200 communes ont signé cette charte, soit directement, soit via leur communauté d’agglomération. Trois régions s’engagent : Ile-de-France, Nouvelle Aquitaine, Occitanie….
2019 peut être l’année de la mobilisation de la société civile pour faire face à l’épidémie de cancer et plus largement de maladies chroniques. Ce sera l’engagement du RES !

[1] http://invs.santepubliquefrance.fr/Publications-et-outils/Rapports-et-syntheses/Maladies-chroniques-et-traumatismes/2019/Estimations-regionales-et-departementales-d-incidence-et-de-mortalite-par-cancers-en-France-2007-2016-Ile-de-France (page 82).
http://invs.santepubliquefrance.fr/Publications-et-outils/Rapports-et-syntheses/Maladies-chroniques-et-traumatismes/2019/Estimations-regionales-et-departementales-d-incidence-et-de-mortalite-par-cancers-en-France-2007-2016-Martinique (page 64)

ACTUALITÉ SCIENTIFIQUE


Agenda

<<

2019

 

<<

Avril

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293012345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Forum pour une finance éthique et solidaire

mardi 18 décembre 2018

Arenberg Forum - Davos à l’envers samedi 23 et dimanche 24 mars 2019 à l’espace "Creative Mine"

Plateforme de camping entre particuliers

samedi 14 juin 2014

teforme_de_camping_entre_particuliers_1994.html

Osons la Bio

vendredi 11 novembre 2011

Un lien pour une pétition pour peser sur les candidats aux présidentielles afin d’encourager la culture bio en France
alors que nous importons ...

http://action.bioconsomacteurs.org/